Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pie-grièche isabelle en région anversoise!

Publié le par Stephan Peten

Samedi 11 octobre, l'info tombe brutalement: une Pie-grièche 'suspecte' a été découverte au Nord d'Anvers.
Elle sera rapidement retrouvée et identifiée avec certitude comme Pie-grièche isabelle!

Cette espèce est tout à fait accidentelle et exceptionnelle en Belgique. Son aire de répartition comprend les steppes du Sud de la Sibérie et d'Asie centrale.

Facile à confondre en automne avec les jeunes Pie-grièches écorcheurs, elle s'en distingue par certaines petites subtilités de plumage: queue franchement rouille, dos plus gris sans écailles, flancs barrés sur fond légèrement ocre, ... Pas toujours évident en pratique...


Ce fut en tout cas un tout grand moment, et une nouvelle espèce particulièrement coopérante!

Commenter cet article

Yann Dupont 19/01/2009 21:08

Bien les photos d'oiseaux en hiver pour les plus commun scomme pour l'exceptionnelle Grive à ailes rousses et de plus avec de superbes lumières.

Yann

Coralie 11/11/2008 12:27

Une autre très belle série. Les photos 2 et 4 sont particulièrement belles!

Emilie 31/10/2008 11:24

Superbes!!! C'est amusant de voir une pie-grièche avec des arrière plan quasi hivernaux. Un régal en tous cas, comme d'hab.
Emilie

georges 15/10/2008 08:15

Bonjour, comme je peux constater la migration semble être plus tard que l'écorcheur ? Sur les photos je ne vois pas bien la différence. Nous avons bagué en Roumanie cet été plus de 100 écorcheur, sans voire cette espèce. Dans le Delta du Danube c'est l'espèces la plus capturée avec le rossignol progné.

Stephan Peten 15/10/2008 08:38


Bonjour Georges.
Merci pour ta visite.
Je ne suis pas certain que la migration de la PG isabelle soit plus tardive, bien que les rares données se produisent plutôt en fin de passage de l'Ecorcheur. Et c'est le cas pour le moment: ces
jours-ci plusieurs données d'Ecorcheurs juvéniles ont été rapportées dans le Nord de la France, Belgique et Pays-Bas.
La PG isabelle reste une vraie rareté!
Quant aux différences visibles sur les photos, ce n'est vraiment pas évident à voir d'autant que la lumière en contre-jour n'aidait pas. Sur le terrain, cela paraissait plus clair.