Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Israël, jour 6 (17 avril), Kibbutz Neot Semadar (Shiffazon)

Publié le par Stephan Peten


La route vers le Nord, vers Tel Aviv, traverse des espaces grandioses où les paysages sont à couper le souffle, le désert du Negev.

On a prévu une petite halte au Kibbutz Neot Semadar qui nous avait fort impressionné à l'aller par le nombre et la diversité des oiseaux migrateurs en halte.

A peine arrivé, Grég repère un grand Aigle, le seul grand Aigle de notre séjour!

Il s'est posé sur les restes d'une carcasse à flanc de colline.
L'oiseau est un Aigle des steppes, un des plus grands Aigles européens.
A la faveur d'un relief  favorable, nous faisons une approche...
La suite en images:










Un moment magique!
L'Aigle des steppes vient prendre les ascendances à quelques dizaines de mètres de nous...


Quelques minutes après ce merveilleux moment, un Vautour Percnoptère cercle un instant puis disparaît rapidement.


Avant que ces rapaces nous distraient, nous cherchions en périphérie du Kibbutz une éventuelle population relictuelle de Moineaux de la Mer Morte. Dans l'arbre sensé les héberger, point de Moineaux, mais bien une Hypolaïs pâle, passereau très discret et plutôt peu remarquable quant à son plumage.


Dans les parages, également un couple de Tourterelle masquée, dont la seule femelle que nous verrons durant notre séjour.


"Alors, c'est où et quoi, l'espèce suivante?"


Un Pouillot véloce se montre à découvert, chassant les insectes en bord d'une petite lagune.


Et soudain, un Aigle botté (phase claire) passe à très faible distance sans me voir.


L'Aigle botté est le plus petit de nos Aigles, à peine la taille d'une Buse, mais sa forte silhouette ne laisse aucun doute sur son appartenance au règne des "grands"!


La migration des Cigognes blanches n'est pas encore achevée. Régulièrement, des groupes passent en profitant des nombreuses ascendances.


Les Hérons pourprés sont également de la partie.


Proche cousin de notre Héron cendré, le Pourpré est encore plus élégant avec son très long bec et ses couleurs chatoyantes.


Un Guêpier d'Europe nous gratifie d'une courte pause (et pose!) bien en vue au sommet d'une branche.


A nouveau, une pluie de Gobemouches à collier !


Etrangement, ce mâle ne présente pas de croupion clair (blanc ou gris) typique de l'espèce...!


Immobile un instant et sans branche interposée, le moment est rare! ;o)


Parmi tous ces mâles, l'unique femelle (et la seule du voyage d'ailleurs) de Gobemouche à collier. La grande tâche blanche des rémiges allant pratiquement jusqu'au bord de l'aile est caractéristque de l'espèce.


Une Fauvette orphée sort quelques instants de la végétation dense.


De manière surprenante, un Rossignol progné se laisse approcher à quelques dizaines de centimètres...!


Les étonnants Cratéropes écaillés découverts à notre arrivée en Israël, sont présents ici également.


Leur nature curieuse les pousse toujours à s'approcher de l'intrus...


Et toujours la magie des migrations qui fait arrêter des espèces vraiment n'importe où... Ici, un Héron crabier en bordure d'un minuscule petit ruisseau en plein désert!


Une approche lente et délicate me permettra de l'approcher à 4 mètres...


Yeeeeeeeeeeeeeeeh
Grég est content (nous aussi d'ailleurs)! Pour notre dernière vraie halte, les oiseaux étaient une fois de plus au rendez-vous, même si on espérait encore une plus grande variété... On est comme des enfants... jamais satisfaits ;o)

Commenter cet article

Audrey 15/09/2009 23:21

Merci Stephan pour ces superbes photos! Merci de nous faire rêver encore et encore... C'est un magnifique voyage pour tes lecteurs :o)

Coralie 15/09/2009 10:41

C'est vraiment incroyable comme les oiseaux se laissent approcher là-bas! Encore une superbe série, surtout avec cet aigle magnifique!