Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tanzanie, jour 1 (2 novembre), Tarangire, part 1

Publié le par Stephan Peten

Après une journée entière de trajets depuis Bruxelles (vols, escales, attentes, 4X4 à partir d'Arusha), nous arrivons de nuit le 1er novembre à notre premier point de chute, le Tarangire River Camp.



Le premier réveil en Afrique est brutal.
Peu avant 6h00, des dizaines de cris et de chants d'oiseaux inconnus fusent de partout. La faible protection de notre 'Tented Camp' nous donnant l'impression d'être en pleine brousse.
En trente secondes, je suis dans mon short et mes sandales, jumelles passées au cou, à la recherche de ces mélomanes inconnus du grand matin...


Voici l'empêcheuse de dormir en chef, la plus bruyante de toutes, la Cichladuse tachetée ( Spotted Morning Thrush )


Le chant de cette Grive rappelle celui des Rossignols.


Le Tchagra à tête brune ( White-Browed Scrub Robin ) n'est pas en reste question vocalises.


De même que les très nombreux Bulbuls des jardins ( Common Bulbul ).


Les oiseaux sont partout et sont très nombreux.
Parmi les plus communs, le fameux Superb Starling ( Choucador superbe ).


Une des familles d'oiseaux africains aux très nombreux représentants quasiment impossible à identifier (sauf en plumage nuptial), les Euplectes. Ici un Black Bishop ( Euplecte de Gierow ).


Un Gonolek ardoise ( Slate-coloured Boubou ) vient m'inspecter de fort près.


Les petits Gallinacés semblent courants autour du lodge; plusieurs espèces de Francolins s'y cotoyent. Ici, un Francolin huppé ( Crested Francolin ).


Un très joli Moineau du bush, le Moineau d'Emin ( Chestnut Sparrow).


Les points d'eau sont rares en cette fin de période sèche tanzanienne. Le matin tôt, ils concentrent énormément d'oiseaux. Les plus nombreux sont les Inséparables de Fischer ( Fischer's Loverbird ).


Egalement un petit groupe de Zostérops à flancs jaunes ( Abyssinian White-eye ).


Quelques Hirondelles rousselines ( Red-rumped Swallow ) chassent les insectes.


Deux Martinets cafres ( White-rumped Swift ) partagent le même espace.


Mon premier Martin-chasseur ! Ce sera d'ailleurs et malheureusement la seule espèce visible durant le séjour, le Grey-headed Kingfisher.


Entretemps, les premiers thermiques de la journée apportent un tout premier rapace, un des plus typiques et communs, le Bateleur des savanes ( Bateleur ), ici en plumage de première année.

Il est grand temps de rejoindre les miens pour le petit-déjeuner, une longue journée nous attend.
Elle a déja bien commencé !

Commenter cet article

emilie 23/11/2009 13:31


Un reportage de grande qualité. Cela donne vraiment envie d'y aller, pour les fauves et autres mammifères comme pour les oiseaux . :-)


Mwa 14/11/2009 20:26


Tant d'oiseaux inconnus que tu nous fais découvrir; grâce à toi l'Afrique nous ouvre les bras. L'observation des hirondelles et martinets en Afrique en hiver, le rêve de toute une vie de Mario.
Heureusement tu nous permets de partager avec toi ces instants dont nous avons tellement rêvé.


Coralie 13/11/2009 12:08


Encore un séjour très riche côté ornitho! Déjà une belle diversité dès le 1er jour, j'attends la suite avec impatience, d'autant que les images sont superbes!